Français

PSYCHO-ESTHÉTIQUE. FORMATION ET PROMOTION

POUR ACQUÉRIR :

  • Une personnalité plus raffinée ; une plus grande maturité ; l’accès à un vécu éthique,esthétique et transcendantal.
  • Capacité de montrer de la résolution et de l’intelligence face aux difficultés présentes et futures.
  • Ouverture à des formes de vie plus libres et attirantes. Motivation, prévision et créativité.
  • Renouvellement pédagogique substantiel, durable, d’application facile et systématisée.
  • Connaissances basées sur l’œuvre de Carles M. Espinalt qui, prévoyant la crise et le changement dans les mentalités a étudié de manière plus large, profonde et méthodique, les relations psychologico-esthétiques (fond- forme-milieu) des humains.

 

La psycho-esthétique est une science qui observe l’homme depuis la problématique que la psychologie traditionnelle sous – estime et justement à travers laquelle on fait le meilleur portrait de l’homme. Il est démontré que la psychologie, avant que n’apparaisse la psycho-esthétique, ne donnait pas la mesure de la façon dont l’être humain se projetait dans le futur.
Psycho-Esthétique : tout ce que beaucoup de personnes recherchent mais ne trouvent pas dans les systèmes de cultures actuelles.
Avec la Psycho-esthétique bien différenciée, dans une première phase nous parlerons:

  • De la force suggestive des parents et éducateurs pour pouvoir agir comme un modèle impulsif et suggestif afin de contrecarrer différentes influences de l’entourage des personnes à éduquer.
  • Des valeurs inversées, dévalorisées et changeantes dans la société actuelle.
  • Des professeurs comme modèles où on puisse trouver des valeurs plus élevées, qui stimulent et donnent de la vigueur pour fournir l’effort qui permette de devenir un bon citoyen avec la meilleure vocation et le meilleur professionnalisme.
  • De la formation du caractère comme élément primordial pour les temps nouveaux.
  • De la fixation du programme de formation humaine, de la vocation et d’objectifs motivants pour chacun des élèves.- De la connaissance du progrès comme exercice démocratique de la propre nationalité.
  • D’aider à découvrir comment gagner sa vie et quels seront les efforts nécessaires.
  • Des dangers devant lesquels l’école les laisse sans défense et comment les préparer pour affronter le futur.
  • Du besoin d’une nouvelle expressivité du professeur, de son bon contact avec les gens.
  • Des hommes qui « font » histoire en montrant résolution et intelligence indépendamment de la bonne ou mauvaise humeur.
  • De l’expérience d’une auto-évaluation et d’une auto-direction pour être une vraie personne.
  • De l’acquisition d’originalité et de talent comme fruit d’une étude des propres motivations et du choix d’un objectif modèle et renouvelé.
  • De la confiance en l’étudiant, en son dynamisme de croissance et de transformation, permettant sa motivation, fixer ses objectifs tout en s’organisant et s’interprétant.
  • Du support qu’il faut donner aux élèves pour qu’ils puissent acquérir la personnalité désirée en même temps qu’une vie singulière et satisfaisante.
  • De mettre la transcendance adéquate à celui qui enseigne.
  • De l’état d’âme que laissent les élèves après chaque intervention éducative.

 

 

PSYCHO-ESTHÉTIQUE. DÉFINITIONS ET ÉCLAIRCISSEMENTS.

  • La psycho-esthétique est la science qui aide les personnes à découvrir librement ce qu’elles sont et ce qu’elles peuvent faire avec une adéquate utilisation de toute leur énergie et habilité.
  • L’homme moderne ne cherche pas seulement l’équilibre, la normalité et la bonne forme mais aussi la transcendance – vocation, habilités, illusions, sens de la noblesse, courage pour exprimer ce qu’il poursuit, etc. –
  • La psycho-esthétique étudie l’homme à partir des artifices (les vêtements, la civilisation, les inventions, le courage, la volonté, etc. ) dont il a besoin pour survivre et s’affirmer. Une vision bien différente de celle de Freud et d’autres psychologues de renommée universelle.
  • Le freudisme, avec sa répercussion sur l’enseignement, a sous-estimé le conscient. Ainsi, sont apparues des générations pauvres en caractère (avec peu de capacité de résolution) qui ont conduit aux crises actuelles.
  • La psycho-esthétique prête une grande attention à cela ; donc, elle suppose une ample et profonde plate-forme pour la reconduction personnelle et pour celle de la société en général.- La psycho-esthétique : un outil non manipulateur pour développer la personnalité que chacun se construit. On prête une attention spéciale aux aptitudes et à la motivation.
  • En psycho-esthétique on parle du fond et de la forme, de valeurs, d’humanisme, de véritables citoyens et professionnels, d’hommes qui décident, qui font les choses bien faites et stimulent les virtues. On respecte la religion et les croyances personnelles.

 

PSYCHO-ESTHÉTIQUE. DÉFINITIONS ET ÉCLAIRCISSEMENTS.
(Fragments du livre de Carles M Espinalt : «Obra escrita »)

  1. PSYCHO-ESTHÉTIQUE : valorisation artistique de soi-même en fonction d’un équilibre acquis entre l’aspect physique et le caractère, mené par l’envie de perfectionner et présenter la personne de forme agréable, en l’harmonisant aux modes et aux croyances personnelles.
  2. PSYCHO-ESTHÉTIQUE : une œuvre qui fait comprendre l’actuelle situation caractérologique des humains, les désorientations dont ils souffrent , la crise de direction personnelle et professionnelle qu’ils vivent et les manières de la surmonter.
  3. PSYCHO-ESTHÉTIQUE : facilite les instruments nécessaires pour la reconduction personnelle, de l’entreprise, des entités, affaires et institutions diverses. Ainsi donc, elle définit, systématise et applique de nouveaux concepts afin de fuir de la routine et de n’importe quel type de menace qui pourrait dégrader la personnalité humaine.
  4. Comment peut-on considérer superficiel le fait de se soucier de son apparence ? La psycho-esthétique démontre, comme nous allons voir de suite, l’importance qu’a pour l’être humain de trouver une forme extérieure qui lui donne de la puissance et comment, dans le cas de ne pas la trouver, il se sent obtenant une meilleure apparence.
  5. J’oserais dire que la psycho-esthétique sera la base spirituelle de la religiosité de l’homme du futur qui viendra à y croire : « S’il est certain que je ne suis pas fait à l’image et ressemblance d’un Dieu, j’ai su façonner ma personne et mon esprit pour m’en approcher. C’est ma volonté d’être ce qui me divinise.
  6. Dévalorisé et complexé.
  7. Le préfixe psycho-, qui vient du mot grec psyqué ,uni au mot « esthétique » qui est la science qui étudie la beauté, nous donne une nouvelle dimension à l’explication de l’âme humaine. C’est que celle-ci n’a pas d’autonomie propre, puisqu’elle a toujours besoin de se manifester à travers la forme-expressivité, mais en même temps, comme un circuit fermé de retour, cette forme-expressivité se répercute de manière décisive sur la potentialité de l’âme. En améliorant la forme-expressivité personnelle, on améliore l’âme tout en

MON PROGRAMME D’INTRODUCTION ET INITIATION EN SCIENCE PSYCHO-ESTHÉTIQUE.

Mon programme représente un cadre général pour la formation psycho-esthétique.
C’est le fruit des conseils particuliers reçus du professeur Carles M. Espinalt.

S’il est lu attentivement, on y trouvera de nombreuses nouveautés. Il représente une autre vision pédagogique, plus ou moins présentée dans les pages antérieures. A la différence d’autres propositions de rénovation plus ou moins bien trouvées, il propose un moyen de parvenir à un résultat. Ainsi donc, toute l’œuvre de Carles M. Espinalt :
services d’assesseurs, études, réflexions, graphiques, moyens audio-visuels servent de base à cette science du futur reconnue. Je ne connais pas de proposition de rénovation pédagogique, nationale ou internationale, qui soit aussi élaborée et compréhensible.

A ceux qui penseraient à un possible dirigisme, je rappelle que Carles M. Espinalt était un grand défenseur de la liberté humaine.

  1. Etude psycho-esthétique de l’évolution humaine – Artifices substantiels et artifices superstitieux – Les désorientations conceptuelles dans la forme d’envisager la vie.
  2. Tergiversations dans les manières de définir la personnalité, le tempérament et le caractère – Fausses conceptions de la définition de l’être humain – Contraste entre psychanalyse et psycho-esthétique.
  3. Stratégie initiale de l’analyse psycho-esthétique – Les modes dans l’autorité sociale d’opinions et attitudes déterminées.
  4. Formes typiques d’évaluer un cadre – Comment j’interprète et comment on m’interprète – Les difficultés et les préjugés dans l’interprétation humaine.
  5. Dirigeants et dirigés – La manière de procéder caractérologique des types humains en manque d’une claire capacité directive.
  6. Etude psycho-esthétique des points-clés de la personnalité – Fond, extérieur et forme – Test psycho-esthétique des modèles.
  7. Configuration, situation et évolution de la propre personnalité – Identification, occultation, communication et exhibition.
  8. Fondements du caractère promoteur – Vitalisation de la vigueur psychique et capacité de contagion animiste.
  9. Analyse psycho-esthétique de l’expressivité humaine – Les niveaux d’éloquence – Perfectionnement de la propre expressivité.
  10. La stabilité du caractère – La confiance en soi même – Formes psycho-esthétique pour intensifier la capacité d’inspirer confiance.
  11. Intelligence et processus culturel – le meilleur bénéfice de l’effort intellectuel – La volonté en l’affirmation directive.
  12. La pensée créative – De la déduction intelligible à la fantaisie – Les limitations de l’intuition – Le test psycho-esthétique de la créativité et de la persuasion.
  13. Les mobiles de l’initiative et de la résolution – La persistance opératrice – L’exacte configuration de la stratégie et des tactiques.
  14. La création d’opportunité – Grade d’expressivité qui demande de persuader – La capacité de réplique et la suggestion psychique.
  15. Les trois dimensions de l’image humaine – Étude psycho-esthétique des facteurs intangibles de l’image humaine – type conscience minimale et type préconscient.
  16. L’image personnelle à la formation humaine – La prédominance de « l’imagocratie » – Test psycho-esthétique devant une glace.
  17. Situation de lieu – L’homme comme être de tendances – L’apparente neutralité – Test psycho-esthétique du troupeau.
  18. Organismes psycho-esthétique sur les points conflictuels d’un groupe humain qui se propose une mission concrète. Problèmes de vocation et de situation.
  19. Facteur psycho-esthétique qui génèrent de l’autorité et du prestige – Le chef d’un orchestre symphonique comme modèle.
  20. Dialectique psycho-esthétique entre la tendance apollinienne et la tendance dionysiaque. Les attitudes qui ne portent jamais au succès.
  21. Le dirigeant dans les situations de crises – Manières pernicieuses de vouloir dissimuler l’action directive – La volonté de réclamer le devoir et le sens de la responsabilité.
  22. Méthodes psycho-esthétique d’entraînement du caractère – Instruction, éducation, professionnalisation et érudition – Modèle psycho-esthétique pour une pédagogie dynamique.
  23. Les stimulants psychiques – Le stress, le complexe d’infériorité –Comment motiver – Les motivations et la volonté personnelle.
  24. Les différences humaines et les fausses différences – Quel niveau directif pouvons-nous atteindre ? – Jusqu’où pouvons-nous nous surpasser ?
  25. PERE MASSÓ I PANELLA, ayant la vocation de promouvoir de nouveaux dirigeants et professionnels, enseigne et applique la Psycho-esthétique avec de l’expérience et à la mesure des objectifs et de l’expérience particulière de chacun.
  26. Il apparaît impossible, si nous voulons atteindre des objectifs importants, de mener à terme une formation personnelle standardisée ou en série.
  27. Ainsi, en plus d’un enseignement par groupe, est offert la possibilité d’une assistance particulière.
  28. PERE MASSÓ I PANELLA. Ingénieur technique électronique, études de Haute Direction à IESE, ESADE et EADA. Possède une grande expérience directive dans l’entreprise privée et publique. Disciple du professeur Carles M. Espinalt et membre actif de l’Association des Pratiquants de la Psycho-esthétique. Ses prochains ouvrages seront : « la figure de l’assesseur psycho-esthétique » et «Réflexions sur l’œuvre de Carles M. Espinalt ».